Adeline L. Djomgang

Femme politique

Avocate

Programme politique

Mon projet de société

J’aspire à un Cameroun meilleur, un Cameroun où on verra les jeunes avoir plus d’emplois. Un Cameroun où on verra des entreprises se développer au Cameroun, où on aura des investisseurs qui pourront investir sans avoir à craindre les conflits, sans avoir à craindre de l’administration parfois très lourde. Il faut qu’on améliore notre système judiciaire qui est un gros problème pour les investisseurs étrangers.

Aspirer à un Cameroun meilleur, aspirer à un Cameroun où il y a une réelle justice sociale. Il est inacceptable que je puisse envoyer un enfant à l’école et que le voisin ne puisse pas en faire de même. La justice sociale voudrait que tout le monde ait ce droit et que tous les enfants puissent aller à l’école. On dit souvent que l’école est gratuite mais à le vérifier, elle ne l’est pas. Il y a plein d’enfants dans les familles qui vivent dans la précarité, des parents qui ne peuvent pas envoyer les enfants à l’école. Je dis que c’est ce qui serait bien pour le Cameroun.  Un Cameroun meilleur avec ses différentes formations.

Je rêve aussi d’un Douala 1er, meilleur. Douala 1er  est la porte d’entrée de la ville. Le port y est et comme je le dis souvent, c’est la porte d’entrée du Cameroun. Cela veut dire que qu’on devrait avoir un Douala 1er assez développé et ne pas avoir comme meilleur moyen de développement les rues de la joie. Cela me désole de penser que ce qui se trouve le mieux dans cet arrondissement sont les rues de joie. On y trouve au canton Bell, on a la rue de la joie à Bali, on y trouve au canton Akwa à la zone Intek à Bonaleke, tu les trouves à Deido et c’est le siège là-bas. De plus en plus on y trouve des jeunes du lundi à dimanche et on se demande si c’est cela qu’il nous faut pour la jeunesse. Il est vrai qu’il faudrait s’amuser mais il faut aussi que nous pensions à développer les meilleures infrastructures pour que les populations aient de quoi s’occuper. Pour cela, les jeunes doivent trouver de l’emploi, s’occuper, avoir de l’ambition. Ainsi ils ne s’y trouveront pas pour déambuler mais cette fois pour aller se divertir. On ira surtout parce qu’on a durement travaillé durant la semaine et qu’il faudrait au besoin se détendre. 

 

Mon rêve pour la mairie de Douala 1er  

En effet j’espérais du conseil qu’on puisse plus travailler pour l’amélioration des conditions de vie des populations parce que comme on le dit souvent, le but de la décentralisation, c’est de permettre que les ressources des mairies et des communes puissent servir pour le développement local dans nos quartiers et même pour le bien-être de nos populations. Malheureusement, nous sommes dans un pays où tout est hyper centralisé et même le peu qu’on vous donne, on a l’impression que la maire s’enfiche pas mal et ils pensent que c’est un moyen pour eux de se remplir les poches et de ne pas se soucier des populations.

Pour moi c’est un combat. Je pense à un Douala 1er nouveau. Un Douala 1er plus grand. C’est la raison pour laquelle j’y suis et je quand on prendra cette mairie on travaillera pour le bien-être des populations.