Adeline L. Djomgang

Femme politique

Avocate

Mon engagement

Quand on milite, il faut que les camerounais sachent qu’on le fait par conviction. Le militantisme est une question d’idéologie. On n’y va pas parce ce qu’on va négocier ou parce que cela cadre avec une activité professionnelle, on y va parce que c’est une question d’idéologie. Je suis socio-démocrate et la social-démocratie voudrait que l’homme soit au centre des préoccupations.

Je suis très ancrée à l’église catholique romaine où je suis déléguée pastorale à la paroisse Mont Carmel de Congo. En dehors de ma vie politique et de ma vie professionnelle de tous les jours, j’ai une autre vie, celle de la religion. C’est un poste assez important parce qu’être Délégué pastoral à l’église, le délégué pastoral généralement après le clergé c’est la deuxième personnalité dans une église, en paroisse c’est le poste que j’occupe.

C’est la raison pour laquelle, je suis tous les jours avec la communauté chrétienne. Je suis tous les jours en contact avec les chrétiens et les laïcs. Comme l’homme est toujours mon centre d’intérêt, j’œuvre toujours pour les autres.